Que faut-il mettre dans son armoire à pharmacie ?

 

 

La trousse de secours
 
 
        Il est indispensable d’avoir une trousse de secours. Elle doit être pratique et ne contenir que l’indispensable.
 
 
Vérifier régulièrement son contenu (produits manquants, périmés).
 
 
Cette liste vous permettra de vérifier le contenu de la votre. Vous pouvez aussi en acheter une déjà complète selon le type d’utilisation souhaitée (maison, voiture, voyage, randonnée,…). Son contenu sera personnalisé.
 
 
La trousse de secours à la maison peut être conservée dans l’armoire à pharmacie.
 
 
 
 
Elle comprend :
 
 
 Un thermomètre.
 
 Des compresses stériles.
 
 Du sparadrap.
 
 Une pochette de sutures adhésives.
 
 Un bandage tubulaire pour les doigts.
 
 Des ciseaux.
 
 Un coussin hémostatique d’urgence (pour arrêter l’hémorragie).
 
 Une paire de gants.
 
 Une couverture de survie.
 
 
 
 
 
Les médicaments doivent être limités au strict nécessaire :
 
 
 Un antalgique.
 
 De l’alcool (l’alcool modifié est contre-indiqué pour les enfants de moins de 3 ans).
 
 Un antiseptique incolore.
 
 
 
 
Armoire à pharmacie :
 
 
Sa composition en médicaments variera selon les différentes personnes de la famille. Demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien avant de donner un médicament. Entreposer les médicaments à l’abri de l’humidité et de la chaleur (donc pas dans la salle de bain !). Vérifier régulièrement les dates de péremption.
 
 
 
 
Cette liste est donnée à titre indicatif et n’est pas exhaustive :
 
 


   Des pansement individuels.                                         Une crème pour les piqûres d’insectes et végétaux.
 
   Des pansements pour les ampoules.                            Une crème pour les brûlures.
 
   Un antiseptique.                                                          Des compresses hémostatiques. 
 
   Une pince à épiler ou à échardes.                                  Un soluté de réhydratation.
 
   Un aspire venin.                                                           Un antidiarrhéique.
 
   Des lavages oculaires, un collyre antiseptique.               Un antispasmodique (contre les maux de ventre).
 
   Un écran solaire.                                                          Un antiacide (contre les maux d’estomac).
 
   Un antalgique – antipyréptique.                                     Un antiémétique (contre les vomissements).
 
   Une crème pour les coups, les bosses (arnica).             Un antitussif.
 
   Une crème antalgique, anti-inflammatoire.                      Etc,…